Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Mot de passe

Coucou ! le mot de passe nécessaire pour certains articles c’est notre nom de famille en majuscule 🙂 Juste une petite sécurité pour protéger certaines images

Article mis en avant

La même surprise à chaque changement de saison

Me voilà prête à crier au scandale, nous sommes mi octobre il fait encore (relativement) doux, les feuilles ne sont pas (toutes) tombées des arbres et voilà que s’installent des patinoires…

Trop facile le patinage en automne!

Des abris pour voiture

Des poteaux de déneigement…

Et pourquoi pas des décos de Noël tant qu’on y est ?!

Au 20 octobre 2 des 3 rayons consacrés à Halloween au fameux « dollarama » sont désormais des rayons de déco de Noël

C’est scandaleux !

Enfin… j’ai pris un peu de retard dans l’écriture de cet article, je vais donc devoir l’adapter…

Aujourd’hui 2 novembre il neige, j’ai mis les bottes de neige aux enfants (et aux grands…) et regrette de ne pas avoir mis un pantalon plus épais…

Ressenti moins 9 ça commence à piquer un peu les amis …

Et voilà c’est parti ! Comme à chaque changement de saison on est surpris c’est assez brusque, mais on attend maintenant de sortir le traîneau avec impatience !

Édito du 3 novembre :

Elle est là !

Vacances : les baleines !

Cap de bon désir

Pour voir les baleines depuis la côte, direction le centre d’interprétation et d’observation du Cap de Bon Désir

Le Saint-Laurent est si profond devant le cap de Bon-Désir que les baleines viennent tout près! C’est un des meilleurs endroits pour observer ces animaux depuis la côte. Ouvert de la mi-juin à la mi-octobre. (dixit le site officiel du centre d’interprétation)

Et des baleines, je casse le suspens de suite, on en a vu ! Tout d’abord quelques rorquals communs au loin… Ils ne devraient pas s’approcher plus que ça aujourd’hui nous dit la guide. Bon… c’est déjà pas mal.

Puis, quelle chance, voilà une baleine à bosse au loin, à quelque chose comme 2 km, on aperçoit comme une brume quand elle souffle son jet d’eau. On ouvre les yeux en grand. Et autour d’elle 2 zodiaques (« regardez entre les 2 zodiaques » nous dit la guide pour nous aider à la repérer) … les chanceux ! Pour l’info, les embarcations de tout genre n’ont pas le droit de s’approcher à moins de 100 m des baleines pour les protéger (sauf si, bateau à l’arrêt, la baleine décide d’elle même de s’approcher). Mais avec nos 2km qui nous séparent de la baleine ces 100 mètres là nous font bien rêver !

Entre temps on voit d’autres rorquals, c’est sympa on voit bien leurs dos, certains se rapprochent finalement.

Tout d’un coup ça s’agite : « oh je capote je capote  » dit la guide, la baleine vient de faire un saut, on a vu une belle éclaboussure en effet !

Une petite tête de phoque vient nous faire un coucou.

On pique-nique, on prévoit de continuer notre route plus loin, plutôt heureux des baleines et rorquals qu’on a vu quand tout à coup…

La baleine à bosse vient vers nous ! et de plus en plus près, elle nous fait son show, elle remonte à la surface, replonge en nous montrant sa queue, elle n’arrête plus. Elle finit son show en beauté en s’approchant à 10 mètres des rochers, juste devant nous !! Un régal pour les yeux, là c’est sûr même Charlotte l’a vue (et s’est fait une petite frayeur) on est aux anges et la foule est digne d’une bonne tribune de match du côté des vainqueurs. C’est sûr on s’en souviendra !

Tadoussac

Tadoussac c’est LE lieu connu pour les baleines. Petit village balnéaire sympatique c’est surtout le lieu de départ des bateaux partant observer les baleines.

On y est passé rapidement. Trop de monde on ne s’est pas arrêtés mais c’est mignon.

Baie Ste Marguerite

Sur le chemin du retour, on s’arrête dans le parc SEPAQ de Saguenay, secteur de la baie Ste Marguerite, avec l’espoir un peu fou d’y croiser quelques bélugas.

La baie Ste Marguerite est connue pour être la pouponnière des bélugas, ces baleines blanches, que l’on peut y croiser toute l’année. L’habitat du béluga est habituellement plus au Nord ( compris entre 50° N a 80° N, dans les eaux arctiques et subarctiques selon wiki! ). « Il existe également une population isolée depuis 7000 ans qui vit dans l’estuaire du fleuve Saint-Laurent et dans le fjord du Saguenay autour du village de Tadoussac au Québec. » Voilà, c’est eux qu’on est parti chercher.

Il faut croire qu’on a été trop chanceux avec la baleine à bosse, les bélugas ne nous ont pas montré leur joli nez.

Allez je triche, voici un petit béluga qui vous embrasse pour nous :

Un petit tamia rayé (tic et tac!) découvert par notre exploratrice Charlotte nous a tenu compagnie pour nous consoler :

Pas déçus par notre léger détour pour autant : la balade était très sympathique et la plage en contrebas de l’observatoire des bélugas nous a conquis pour un bon pique-nique et achevait en apothéose cette dense mais belle journée.

Léo s’est régalé

Vacances : St David : chute aux galets et lac Clair

Les vacances c’est de grandes balades mais c’est aussi quelques journées tranquilles, en voici 2 :

La chute aux galets

Située à St David de Falardeau, à 20 min de notre chalet, un petit paradis, les images parlent d’elles mêmes :

Lac Clair : Toujours à St David, un des (très) nombreux lacs du coin, mais le seul qui ait une plage privée, l’accès aux autres lacs étant réservés aux propriétaires de chalets. Un lac comme son nom l’indique à l’eau très claire, propice à une petite baignade !

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑